Nespresso – What else ? (Georges Clooney)

Aujourd’hui je reviens sur une saga publicitaire cultissime. Vous l’aurez deviné je parle du fameux « What else ? » de George Clooney pour le leader de café en dosettes Nespresso. C’est l’agence McCan Erickson qui réalise les spots publicitaires depuis 2007. Je vais essayer de retracer la saga Nespresso en quelques vidéos.

–          La première date de 2007. On y découvre Georges Clooney, le sexe symbole hollywoodien, avec un humour au second degré très appréciable. Je trouve le choix de l’égérie très réussi : c’est un des rares hommes au sex appeal quasi transgénérationnel. A partir du moment où l’on a l’âge de boire du café, on a l’âge d’apprécier Georges Clooney, son intensité (au moins autant que celle d’un bon café), son jeu remarquable et son humour très fin. Dans le spot, le célébrissime Georges n’est plus reconnu par personne, il y est même pris pour un voiturier. On y voit Camilla Belle qui préfère un café Nespresso à un autographe. Georges Clooney y est tourné au ridicule. Il conclut par le désormais fameux et ironique « Nespresso, What else ? ». La pub a connut un grand succès, le « What else » est reprit dans tous les pays et les ventes de Nespresso ont connu un bon immense. Elle a été déclinée plusieurs fois suivant le même concept.

–          En 2010 l’agence décide d’intégrer une autre superstar hollywoodienne pour tenir compagnie à Georges Clooney. Je parle bien sûr de John Malkovich qui joue le rôle de Dieu. Dieu qui est corrompu pour des dosettes Nespresso. Il joue avec la vie de Georges et n’hésites pas à le menacer pour arriver à ses fins. La campagne arrive alors à un summum. L’humour, le succès, … On commence à se demander jusqu’à quel point Nespresso pourra utiliser ce filon. Je ne parle pas des rumeurs de rupture de contrat entre la marque et Georges Clooney, mais bien du fait que la publicité est presque parfaite et  qu’il est important de ne pas lasser le public en l’utilisant encore des années. Je pense par exemple à Johny Halliday dans Optic 2000 (même si ce n’était pas le même niveau) qui en devenait insupportable.

–          Avec la nouvelle campagne de 2011, on commence à évoluer dans le sens d’une diminution du rôle de Clooney en faisant intervenir un nouveau personnage, miss Volluto, qui prend de l’importance. Georges Clooney y est encore plus ridiculisé, il prend un joli coup de vieux quand on découvre qu’il préfère le café décaféiné. Pour clore le spot, ce n’est même plus Georges qui dit le « What else ? » mais la femme. A quand la fin de Georges pour Nespresso ? Un deuil, j’en suis consciente, mais peut être bien le seul moyen pour conserver le culte de la saga publicitaire. Quitte à la ressortir dans quelques années.

Si vous aimez cet article, partagez-le. Merci. :)

Publicités

Une réflexion au sujet de « Nespresso – What else ? (Georges Clooney) »

  1. Totalement d’accord sur le fait que la meilleure phase de la campagne reste celle avec George C. et John M.
    Mais tu n’as pas mis ma préférée de toutes, donc je remédie à cela :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s