Sécurité Routière 2012 – Tant qu’il y aura des morts

Hier, la Sécurité Routière a sorti une nouvelle campagne qui a déjà fait un buzz. Personnellement je l’ai découverte un JT de 20h sur TF1 qui avait réalisé un reportage pour l’occasion. Elle est diffusée sur toutes les grandes chaînes nationales, et on pourra bientôt la voir au cinéma.

Pendant 45 secondes elle met en scène plusieurs accidents qui sont tous dus à des négligences (alcool au volant, utilisation du portable au volant, refus de priorité, vitesse, …). Les images sont chocs, c’est d’ailleurs ce qui a créé le buzz. Il s’agit parfois d’images d’accidents réels. Pas qu’on ne soit pas habitués à voir des images chocs, mais c’est toujours plus marquant de voir l’accident arriver, on ressent plus le choc et on se sent plus concerné par la campagne. Cela pourrait être nous, ou un proche.

L’objectif de la campagne est de nous faire prendre conscience que sur la route, tout a de l’importance. La vigilance de tous permettrait de sauver des vies. Une voix off intransigeante représente notre conscience : « Tant que nous commettrons des infractions, il y aura des morts ». Le discours est fort notamment grâce à l’anophore de « Tant que » qui appuie la comparaison entre une négligence toute bête et la mort d’individus.

Les campagnes sur la Sécurité Routière sont souvent efficaces puisque on a constaté une importante diminution des accidents mortels de la route depuis quelques années où la communication est de plus en plus importante. Elles font partie d’un grand plan de sécurité qui comprend également une surveillance plus accrue et la multiplication de radars automatiques. Cependant en 2011 3 970 personnes ont quand même perdu la vie sur la route, dont 85 % près de leur domicile. Ces chiffres sont considérables et la Sécurité Routière veut encore inciter les conducteurs a changé leur comportement pour toujours plus de vigilance.

Elle n’hésite pas et utilise sur tous les créneaux pour faire jouer les émotions du spectateur. Le noir et blanc pour un aspect dramatique, les gens qui pleurent pour l’affectif, les accidents en direct, les gens entre la vie et la mort, … Tous les éléments sont là et il faut avoir un coeur de pierre pour y rester indifférent. Plus d’émotion dans une publicité serait compliqué. Et je pense qu’au cinéma, quand les salles seront noires et silencieuses et que toute l’attention des spectateurs se portera à l’écran géant, ce sera encore plus spéctaculaire.

D’ailleurs, on peut reconnaitre une scène des Petits Mouchoirs, celle où Jean Du Jardin a son accident de scooter. La campagne récupère la forte émotion du film pour qu’elle se répercute pour répondre aux objectifs de la Sécurité Routière. Elle récupère également l’attachement que l’on pouvait avoir pour le personnage : ceux qui meurent sur les routes ne sont pas des anonymes et ceux qui les tuent non plus : ce sont nous et nos proches.

Si vous aimez cet article, partagez-le. Merci. :)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s