Beneva Foundation – The internet is a dangerous place

Je me suis faite avoir comme une débutante devant une campagne de communication vraiment réussie. C’est celle de Beneva Foundation par l’agence slovaque Jandl. Elle met en scène des dessins d’enfants qui représentent les pires horreurs qu’on trouve sur le net.

Aujourd’hui, je préfère vous parler de cette campagne du point de vue de la cible et non pas celui du communicant.

Pour bien comprendre l’efficacité de cette campagne je pense qu’il est utile de décrire la réaction que j’ai eue quand je l’ai découverte, réaction que les annonceurs attendaient (je suis la cible parfaite).

Tout d’abord j’ai été intriguée par les visuels, je n’ai pas l’habitude de voir des dessins très enfantins dans la communication, ça a attiré mon attention. Puis j’ai compris le sujet des dessins et j’ai tout simplement été horrifiée : comment avait-on pu laisser des enfants voir des choses pareil pour les dessiner, même pour une campagne de communication (je vous rassure cette étape n’a pas duré longtemps) ?! L’association d’un dessin innocent qui semble être fait par un enfant avec la dureté de sites comme 2 Girls 1 Cup, Goaste ou Lemon Party (le genre de choses qu’on ne veut surtout pas aller voir et qui nous donnent envie de vomir, quand on est normalement constitué, rien que quand on en entend parler) m’a vraiment choquée et faite réagir. Ensuite j’ai lu le slogan : « The internet is a dangerous place. Don’t let your children online with no supervision » (Comprenez : « Internet est un endroit dangereux. Ne laissez pas vos enfants surfer sans surveillance ») et j’ai compris le but de cette campagne : les enfants pouvaient réellement être exposés à ces horreurs, on ne maitrise pas internet. Il est donc absolument primordial de maitriser la navigation internet de ses enfants (en installant par exemple un filtre parental). (Après j’ai eu un réflexe de blogueuse : vite il faut que j’en parle !)

En tout cas ce n’est pas une campagne qui passe inaperçue, elle contrebalance très bien la banalité qu’est internet pour nous aujourd’hui, et nous donne un bon coup de pied au cul (excusez-moi l’expression) pour nous rappeler à quel point ça peut être dangereux, surtout pour des enfants sur qui de telles choses peuvent laisser des traces psychologiques indélébiles. Alors pour que les générations futures ne soient pas faites de détraqués bercés par ces horreurs, il faut peut-être réagir maintenant.

Si vous aimez cet article, partagez-le. Merci. :)

Publicités

Une réflexion au sujet de « Beneva Foundation – The internet is a dangerous place »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s