The Sex Lottery – Who’s got the iffy stiffy ?

Aujourd’hui on reste dans la communication de prévention. Et encore une fois pour quelque chose qui n’est pas très gai, mais où la communication démontre toute son utilité.

Il s’agit d’une petite carte qui a l’apparence d’un jeu à gratter et qui était distribuée dans certaines boîtes de nuit. Le principe est assez simple, on gratte le sexe de ces messieurs pour trouver celui qui a une MST. Un moyen original et très efficace pour faire comprendre qu’il y a certaines choses avec lesquelles on ne peut pas laisser jouer le hasard.

Je distingue deux raisons à l’efficacité de cette campagne :

La première est bien entendu le support original. A première vu on ne sait pas que c’est un moyen de communication. Du coup le jeune n’a pas de barrière comme « Laisse tomber c’est de la pub ». Il est intrigué, curieux. Et puis on se demande ce qu’il y a sous ces points d’interrogation (encore une fois l’attrait du sexe !). Bref, ça ne passera en aucun cas inaperçu. De plus, le récepteur du message est actif, chose très rare et hyper importante. Il est directement impliqué, et ne pense qu’à ça à un moment précis. L’impact et la mémorisation ne peuvent qu’en être amplifiés.

La deuxième raison est qu’il se fait avoir. Pas une seule fois on ne lui dit qu’il faut se protéger, ou qu’avoir des rapports sans préservatifs c’est mal, … Il tire la leçon lui-même de ce piège, leçon qui est du coup plus acceptable. Et puis on sait que beaucoup de jeunes, surtout à cet âge, sont allergiques aux messages moralisateurs. Ils sont bombardés depuis toujours d’ordres et de conseils de la part de leurs parents, profs, ou des adultes en général. Souvent la simple utilisation de la morale les fait fuir et on peut être sûr qu’ils feront l’inverse de ce qu’on leur demande. Je suis la première à crier aux stéréotypes quand j’entends ça mais il s’avère qu’on passe presque tous par un âge où l’on veut se rebeller contre toute manifestation d’autorité (à plus ou moins grande échelle bien sûr !).

Le tout sans compter que la communication a lieu sur le « territoire » des jeunes (excusez-moi l’expression ringarde au possible mais imagée) qui sont donc toujours plus ouverts.

En conclusion, vive le marketing alternatif, avenir de la communication !

(Image scannée du livre « Les fondamentaux de la pub »)

Si vous aimez cet article, partagez-le. Merci. :)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s