Water is Life – #FirstWorldProblem

Cette semaine je souhaite vous présenter une superbe campagne réalisée par l’agence DDB pour l’association Water is Life. Elle est diffusée en ce moment même aux Etats-Unis.

Water is Life lutte depuis des années pour permettre à tous d’avoir accès à l’eau potable. Depuis la catastrophe en Haïti, l’association concentre une grosse partie de son activité pour l’île. Afin de générer des dons, elle a lancé une campagne TV grand public qui fait du bruit outre-Atlantique.

Le concept utilisé est vraiment fort : Water is Life a repris de vrais tweets d’internautes, qui avait posté sur Tweeter des anecdotes « malheureuses » de leur quotidien, suivies du hashtag #FirstWorldProblem. Un hashtag est un mot ou groupe de mot précédé du signe # qui devient cliquable et qui permet aux tweetos de trouver tous les tweets traitant du même sujet. #FirstWorldProblem est un des hashtag les plus populaires de Tweeter. Il est utilisé de manière ironique après de petits problèmes.

L’association a donc réutilisé plusieurs tweets dont celui de @danjordan2001, “There really isn’t anything worse than leaving your headphones at home. #FirstWorldProblem” (Il n’y a vraiment rien de pire que d’oublier son casque chez soi. #PremierProblèmeDuMonde) ; celui de @scrambledeges, “Lost the remote and now I have to get up to change the channel. #FirstWorldProblem” (Télécommande perdue, je dois maintenant me lever pour changer de chaîne. #PremierProblèmeDuMonde) et celui de @mykal792, “Getting woken up by the maid has got to be the worst way day to start the day. #FirstWorldProblem” (Être réveillé par la femme de ménage, doit être la pire façon de commencer une journée. #PremierProblèmeDuMonde).

Water is Life a fait lire ces tweets à des Haïtiens qui se sont montrés désolés et compatissants. En prenant conscience de leurs conditions de vie le décalage est impressionnant pour le téléspectateur.

Ce que je trouve fort c’est que le spot n’aborde jamais directement leur problème d’eau, et pourtant on comprend tous la pub. Cela signifie qu’on est tous conscient de ce problème mais que l’on reste généralement centré sur notre personne, en attendant un électrochoc comme celui-ci.  La prise de conscience est individuelle, ce qui rend la pub d’autant plus efficace. J’appelle ça une claque !

La campagne se conclue avec un 4ème spot, suivant le même principe, où l’on voit des haïtiens récités certains de ces tweets. Le décalage fait vraiment mouche.

Si vous aimez cet article, partagez-le. Merci. :)

Suivez-moi sur Facebook !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s